HISTOIRE : Celle qui voulait faire taire son mental


Par une belle nuit de Pleine Lune, une femme se réveille brusquement sans raison apparente. Elle cherche donc à se rendormir, car bien que la lumière de la lune soit intense, le jour n’est pas encore levé et la nuit est bien profonde. Cependant, même si son corps appelait de ces vœux le retour du sommeil réparateur, c’était sans compter sur son mental qui malgré le bref instant de réveil, s’était totalement remis en marche !


Et là les minutes et les heures passent, avec ce blabla incessant dans sa tête : « on a ça à faire aujourd’hui, oh j’ai une nouvelle idée et puis une autre et puis une autre, tu te rappelles qu’il faut penser à cela, et comment on va faire si ceci … ». Bref une belle cacophonie d’obligations, de doutes et de peurs qui empirait à chaque minute qui s’écoulait. La femme tourne et vire dans son lit, tente d’utiliser ses techniques habituelles d’apaisement telle que la respiration, le focus pour éviter de suivre le fil de pensées, de marchander avec son mental pour qu’il arrête, mais rien n’y fait. Et telle une bataille, elle s’avoue vaincue et finit par se lever.


Même debout, après avoir son petit-déjeuner, la cacophonie continue. Se disant qu’elle ne pourra pas passer toute la journée ainsi, elle décide de profiter de l’heure matinale pour partir se promener dans la montagne. A l’entrée de la forêt, elle se dit intérieurement : « bon cher mental t’es bien gentil mais là j’aimerai profiter de cette promenade en étant dans la pleine réceptivité de toutes les surprises que la forêt aura à m’offrir aujourd’hui ». Mais à son grand désarroi, le vacarme mental continu avec quand même quelques brefs instants de répit.


Elle l’aime tellement cette promenade, c’est son véritable sanctuaire et lieu de ressourcement où elle ressent comme si la Déesse elle-même, la Mère Terre, lui faisait un câlin réconfort en l’enveloppant de ses bras feuillus symbolisé par l’alcôve d’arbres qu’elle traverse. Peinée de ne pas pouvoir recevoir aussi bien que d’habitude toutes ces belles et puissantes énergies, et arrivant au terme de la première partie de sa promenade habituelle, elle se dit qu’elle va rentrer chez elle.


Sauf qu’au moment de rebrousser chemin, une phrase résonne dans sa tête : « monte et tu m’entendras ». Interloquée, elle se dit que la Déesse a un message pour elle, et qu’elle pourra mieux la contacter en se rapprochant du ciel. Bien entendu, son mental commence à lui donner toutes les milliards de raisons possibles pour ne pas écouter ce message l’invitant à monter jusqu’au sommet de la montagne, mais une infime partie en elle sent que c’est la chose juste à faire.


Elle outrepasse donc l’avis de son mental à ce sujet et commence son ascension. Et là une chose des plus surprenantes se produit. La femme s’aperçoit qu’à chaque pas de plus vers sa destination, c’est comme si les paroles du mental devenait de moins en moins compréhensibles voir imperceptibles. Et elle se dit : « tiens ya pas que les téléphones qui perdent le réseau en montagne, le mental aussi ! ».


Enchantée de cette découverte, elle sent un regain d’énergie et d’élan supplémentaire pour gravir cette montagne malgré une courte nuit de sommeil. Et plus elle se rapproche du sommet, plus la paix s’installe en elle, plus les tensions de peurs et de doutes provoquées par le mental se dissipent, et plus les inspirations justes viennent à elle.


Arrivée au sommet, le paysage sublime qu’elle connaît bien s’offre à elle, balayé par les volutes du vent qui joue dans ses cheveux et ses vêtements, et enfin le silence dans sa tête. Incapacité par l’effort physique, l’ascension et les bourrasques, son mental est dans l’incapacité de transmettre quoi que ce soit, et seules les sensations de tout son corps demeurent et la remplissent. Elle finit par s’asseoir sur une roche surplombant la vallée et commence à recevoir des messages d’une autre nature. Non plus des obligations et des doutes qui provoquent de la peur, mais de véritables inspirations qui déclenche la joie en elle.


Elle se rend compte que ces inspirations ne viennent pas d’une voix extérieure mais bien d’une voix à l’intérieur d’elle-même. Cette petite voix qui lui avait murmurée de gravir la montagne, était une voix qui maintenant prenait toute la place, parlait beaucoup plus fort.


La Petite Voix : « ah que c’est bon de pouvoir communiquer avec toi plus librement, maintenant que Mental s’est calmé et me laisse un peu plus d’espace et de temps de parole. »


La Femme : « oh oui ça fait un bien fou ! A qui ai-je l’honneur de parler ? »


La Petite Voix : « j’ai beaucoup de noms, pour t’en donner quelques-uns, certain m’appelle la Petite Voix, d’autres l’Âme, ou encore la Part Divine ou l’Etincelle de vie. »


La Femme : « tu n’es donc pas la voix d’un de mes guides ou de la Déesse ? »


La Petite Voix : « tu à l’air déçue ? »


La Femme : « un petit peu j’avoue, car je pensais que j’avais développé des dons de clairaudiance et que j’arrivais enfin à entendre les Êtres supérieurs qui prennent soin de tous les êtres de l’Univers. »


La Petite Voix : « ahahah, rassure-toi, tu as des capacités de clairaudiance puisque tu m’entends. Peu importe le sens « extrasensoriel » que tu développes ou souhaites développer, il y a toujours une perception interne et une perception externe. Donc en l’occurrence quand tu te mets à l’écoute de moi, tu as une perception interne de clairaudiance, et quand tu entends les conseils de tes guides tu as une perception externe. »


La Femme : « ah merci tu me rassures dans mon cheminement de spiritualité et de développement de mes dons. Je ne connaissais pas cette subtilité et c’est bon à savoir. Mais du coup comment puis-je faire pour communiquer avec la Déesse et recevoir ces messages ? »


La Petite Voix : « tu le fais déjà ! Comme je te l’ai dit certains me nomme la Part Divine, ce qui veut dire que pour toi, je m’appelle la Déesse. »


La Femme : « alors là je ne te suis plus. Comme peux-tu être la Déesse si tu es à l’intérieur de moi ? »


La Petite Voix : « Tout simplement parce que je suis une infime partie du Divin qui est implantée en toi et qui fonctionne comme un récepteur pour pouvoir entendre les messages et les guidances qu’il t’envoie. En d’autres termes, la Déesse vit en toi. Cette part divine te donne également la possibilité d’avoir une partie des pouvoirs créateurs du divin pour co-créer ta réalité avec lui. »


La Femme : « waou ! J’ai la Déesse en moi depuis le début et je ne le savais pas. Mais attends une minute, tu me dis que je possède une partie des pouvoirs créateurs pour co-créer avec la Déesse. Je croyais que je co-créais avec l’Univers ? »


La Petite Voix : « et oui c’est un autre nom, une autre vision des choses. Si tu y réfléchis bien l’Univers c’est l’ensemble de tous les possibles de créations, c’est le pouvoir créateur originel. Pour certains, garder la dénomination Univers sans lui donner de formes précise leur correspondent mieux et d’autres préfèrent y associer une forme telle la Déesse pour toi, ou autres Divinités correspondant à leurs systèmes de croyances.


La Femme : « je comprends mieux maintenant. Donc chère Déesse dis-moi comment je peux apprendre le fonctionnement de toutes ta création ? Comment je peux développer mes dons afin de co-créer avec toi ? Quelles directions je dois prendre ? Quelles formations je peux faire ? »


La Petite Voix : « Ravie de ton enthousiasme mais comme tout cheminement, il est important de respecter chaque étape pour éviter les frustrations de la précipitation. Aussi comment veux-tu t’initier à tous mes secrets et développer tes dons, si tu ne sais pas comment tu fonctionnes toi-même ? Tu viens tout juste de te rendre compte que je vivais en toi et déjà tu veux tout savoir ! Rappelle-toi la fameuse devise inscrite sur le fronton du Temple de Delphes, haut lieu de réception de messages divins : « Connais-toi toi-même ». C’est la première étape pour pouvoir par la suite mieux recevoir, comprendre et utiliser les secrets que je te partagerai. »


La Femme : « Oui c’est vrai que je ne comprends pas toujours ce qu’il m’arrive, comme par exemple pourquoi je ressens certaines choses, pourquoi j’ai toujours les mêmes réactions dans certaines situations sans arriver à faire différemment, pourquoi mon mental me mène la vie si dure, ou si j’ai vraiment un pouvoir en moi à offrir au monde… »


La Petite Voix : « sois rassurée, tu possèdes une magie unique à offrir au monde, tu as juste à aller la chercher. Es-tu prête à découvrir et te reconnecter à cette Magie en toi ? »


La Femme : « oh oui, par où commence-t-on ? »


La Petite Voix : « et si nous commencions par redescendre de la montagne et se mettre en quête de la meilleure personne pour t’y aider ? »


La Femme : « et comment vais-je savoir que c’est la bonne personne ? »


La Petite Voix : « ah ça y est Mental est de retour avec ses doutes ! Fais-moi confiance, de la même manière que tu m’as entendue pour monter au sommet de la montagne, tu m’entendras te murmurer un grand oui quand cette personne se présentera sur ton chemin. Sois juste attentive à mes petits signaux. Prête pour redescendre et commencer cette nouvelle aventure de connaissance de toi ? »


La Femme : « OUI ! »


----------

Texte écrit par Alexandra Gallo-Réveilleuse de Magie


Et si la magie que tu cherches était au fond de toi ?


Tu cherches ton chemin et tu ne sais pas par quoi commencer ?

Et bien cela commence ici, découvre les accompagnements que j'ai créé pour te permettre de faire le premier pas sur ton chemin : https://www.alexandragallo.com/accompagnements


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout