top of page

HISTOIRE/PODCAST : Celle qui a entendu l'appel de la Déesse

Dernière mise à jour : 20 févr. 2023

T'es plutôt lectrice ou auditrice ?


Et bien tu as le choix ci-dessous entre :


Te laisser transporter dans cette histoire avec ambiance musicale en plus, en choisissant le format podcast à écouter :


en voiture en travaillant en marchant en faisant une activité créatrice en faisant tes ongles en faisant ta vaisselle ou ton ménage...


Tu n'as qu'à cliquer sur le lien Youtube ci-dessous.


OU


Prendre ton temps pour lire cette histoire en te délectant de chaque mot !



Là où elle en était


C’est au cœur d’une grande ville que commence cette histoire, où nous découvrons une femme pleine d’énergie, s’activant et s’affairant de toutes parts avec la même intensité que cela soit dans son travail, dans sa vie de famille et dans sa vie personnelle. Enfin, la proportion laissée à sa vie personnelle est assez infime par rapport à tout le reste, et se trouve être le plus souvent utilisée à son repos tellement elle est tout simplement épuisée à la fin de ses journées. Ainsi, pas de place, ni d’énergie pour faire des activités qui lui plaisent et qui n’ont d’autres utilités que de lui faire plaisir. Et oui, dans son esprit, le plaisir n’a sa place que « si cela sert à quelque chose » et surtout ne peut être accordé que « si elle bien fini tout son travail ».


Mais voilà dans les rares moments de calme et de solitude, elle entend comme une voix plaintive en elle qu’elle ne sait identifier et qu’elle cherche à éluder le plus vite possible pour ne pas que cela vienne troubler son train de vite bien organisé. Les jours, les semaines, les mois passent, elle en oublie totalement cette plainte murmurée. Elle continue son rythme de vie effréné en y mettant tout son cœur sans même se questionner. Elle est totalement dévouée à son travail, sa famille, ses objectifs, rien de tout cela n’est à remettre en question pour elle. Elle doit juste donner son maximum dans tout ce qu’elle fait.


Là où tout a basculé


Jusqu’au jour où elle se retrouve exceptionnellement à travailler chez elle. Expérience nouvelle pour elle, elle se surprend à rêvasser un peu plus dans cet environnement familier, confortable et sécurisant, traînant un peu plus que d’habitude à faire ce qu’elle a à faire. Elle n’y prend pas garde mais un sentiment insidieux s’infiltre dans son temps de travail, comme des émotions de tristesse voir de dépression et là elle entend dans sa tête : « C’est vraiment juste cela la vie ? Travailler, s’occuper de ceux qu’on aime, se reposer et recommencer la même chose chaque jour? ».


Et cette simple phrase a un effet d’électrochoc en elle. Elle aime son travail, elle aime sa famille, c’est une simple évidence, mais il manque quelque chose. Il manque cet émerveillement, cette passion pour quelque chose qui n’appartient qu’à elle et qu’elle ne fait que pour elle, ce petit plus qui fait que la vie prend tout son sens.


Là où tout avait commencé


Elle se remet à penser à ce qu’elle faisait quand elle était enfant : ces jeux imaginaires qu’elle s’inventait, ces contes de fées qui l’a faisait rêver, ces lieux qu’elle voulait visiter… constatant que rendu adulte dans son travail si sérieux, l’imaginaire n’a pas beaucoup de place.


Puis elle réfléchit aussi à ce en quoi elle croyait quand elle était petite. Initiée à la religion catholique, elle a toujours cru en Dieu c’était une évidence pour elle qu’il y ait une force au-dessus responsable de toute cette création. Or à l’adolescence elle a vite compris la différence entre la religion et la foi, et ne souhaitait plus appartenir à cette religion qui « interdisait » tellement de choses sans vraiment d’explications et en parfaite contradiction avec la Nature de l’humain.


Elle se rappelle ses nombreuses interventions en cours de catéchisme, qui lui ont valu plusieurs remontrances car il n’était pas bien de « questionner » l’ordre établit. Comme par exemple : pourquoi Dieu serait fâché de nous voir rire et courir dans l’église, alors qu’il nous a créés ainsi ? Cela n’a aucun sens ! Et pourquoi la Genèse ne serait qu’une fable et non la réalité ? Et pourquoi je dois dire « c’est ma faute » avant de consommer l’Ostie ? Je n’ai rien fait de mal. Elle sourit en repensant à toute cette impertinence enfantine dont elle faisait preuve, mais s’attriste en même temps se disant qu’elle était devenue malgré celle qui « respecte l’ordre établit », en remplissant ses listes de choses à faire, en suivant les règles, en s’imposant des règles personnelles supplémentaires…


Puis lui revient à l’esprit ce moment de bascule crucial qui a eu lieu à ses 16ans lors de la fête de Pâques. Une femme tout de noir vêtue pleurait à fendre l’âme, mais personne ne l’avait remarqué sauf elle, personne ne lui apportait de soutien, trop occupé à psalmodier telle ou telle prière. Et là, ce fût le coup de grâce pour elle, pourquoi une religion qui prône tant d’amour et de charité, devrait nous rendre si triste et si seul ? C’est ainsi qu’elle s’est détachée de l’église catholique dont le dogme ne lui convenait pas.


Là où tout recommence


Or depuis ce temps-là, même si elle continuait à croire en une force supérieure, elle n’avait pas nourrie de vie spirituelle quelle qu’elle soit. Face à ce constat, une sorte d’Eureka se produit en elle : « Voilà, c’est ça qui manque dans ma vie : de la spiritualité ! ». Aussi elle se met à réfléchir, se disant que définitivement les religions classiques, ayant trop une influence patriarcale et mettant la femme à un niveau diabolique ou inférieur, ce n’est pas pour elle. Mais du coup quoi ? Elle n’a pas beaucoup de connaissances dans les autres formes de spiritualités d’autres cultures et ne sent pas une attirance particulière vers l’une d’elles.


Soudainement, lui revient à l’esprit sa passion pour la mythologie celtique. Plus spécifiquement la légende d’Avalon et du roi Arthur, dont elle adorait regardé le téléfilm « Les Brumes d’Avalon », au point qu’elle en connait la moindre réplique. Déjà petite, à chaque fois qu’elle se sentait triste ou qu’elle était toute seule, elle aimait se plonger dans l’ambiance que lui offrait ce téléfilm pour s’évader vers d’autres temps. Et à chaque fois, cela lui redonnait du baume au cœur peu importe ce qui se passait dans sa vie, faisant en sorte de ne plus se sentir triste ou seule comme cette femme qu’elle avait vu à l’église. Et si c’était ça la clé pour elle ?



D’un élan soudain, elle repousse son travail qu’elle avait à faire, se saisit de son ordinateur portable et tape spontanément dans la barre de recherche internet « prêtresse d’Avalon ». Et là qu’elle ne fut pas sa surprise dans les premiers liens qui apparaissent : un site expliquant l’existence d’un temple des prêtresses d’Avalon à Glastonbury en Angleterre qui offrait des formations pour devenir une prêtresse du 21e siècle avec un livre disponible pour découvrir cela! Elle n’en croit pas ses yeux, des larmes de joie viennent embrumées son regard, son cœur explose de bonheur dans sa poitrine et c’est à ce moment-là que la voix plaintive si longtemps en elle s’est transformée et que tout a vraiment commencé !


Là où elle entends


Âme : « ah enfin, c’est pas trop tôt ! »


Femme : « qui es-tu ? »


Âme : « je suis la voix que tu as mis de côté depuis si longtemps, que tu écartais pour te perdre dans la multitude des activités que tu avais à faire, que tu ne voulais pas entendre de peur que cela trouble ton quotidien bien ordonné. »


Femme : « oh… je suis désolée… je ne savais pas…»


Âme : « ne t’excuse pas, tu ne pouvais pas choisir de meilleur moment que celui-ci pour m’entendre. »


Femme : « ah bon comment cela ? »


Âme : « et bien ce moment était le meilleur pour m’entendre car ton système de contrôle si bien en place d’habitude, a diminué son attention. Cette simple pensée de ras-le-bol, de non-sens, en te disant qu’il y avait plus dans la vie que ce que tu avais jusque-là, et bien cela a créer une petite faille dans ton système de protection qui m’a permis de me faire entendre plus facilement. »


Femme : « en effet, j’ai tellement peur du changement en général, et que cela vienne détruire le monde tel que je le connais que je fais tout ce que je peux pour exercer un contrôle puissant afin que tout reste comme avant.


Aussi je dois t’avouer que tu me fais un peu peur car il y a quelque chose dans ta voix de très puissant et en un sens pour moi incontrôlable. Donc ça y est c’est le moment où tu vas tout détruire ? ».


Âme : « pourquoi crois-tu que je te veux du mal ?

Je suis toi, ton âme, ton guide incarné au sein de ton être, celle qui connaît toutes les parts de toi, autant celles de l’ombre que celle de la lumière et qui sait où t’inviter à aller pour que tu vives cette vie dans les meilleurs conditions.

Pourquoi crois-tu que la destruction est quelque chose de négatif ?

La destruction d’une prison pour te libérer n’est-elle pas une bonne chose ? »


Femme : « mais je ne suis pas en prison, j’aime ma vie et les gens qui sont dans ma vie, je ne veux pas perdre ou détruire tout cela. »


Âme : « hmmm, es-tu bien sûre que cette vie te satisfait vraiment telle qu’elle est ?

Pourquoi alors cette pensée que tu as eu : c’est vraiment juste cela la vie ?

Pourquoi cette recherche sur les prêtresses d’Avalon et cette recherche d’une spiritualité qui te convient ? »


Femme : « oui mais cela ne détruit rien, cela se rajoute simplement à la vie que j’ai déjà, pas besoin de détruire quoique ce soit. Je peux juste nourrir cette partie spirituelle sans que rien ne change, afin d’avoir un espace où m’évader. »


Âme : « ah, et alors en quoi cela te permettra d’apaiser ton sentiment de manque de sens dans ta vie ? Tu vas t’évader dans ce monde spirituel puis revenir à ton quotidien sans faire le lien entre les deux. Ainsi petit à petit le schisme va s’agrandir au point que tu ne voudras plus revenir dans ta réalité car le monde spirituel est tellement plus agréable.

Penses-tu que tu te sentiras mieux dans ta vie ainsi ? »


Femme : « je n’avais pas pensé à cela. Mais du coup comment faire alors ? »


Âme : « tout simplement en alliant ces deux mondes, en amenant dans ta réalité quotidienne les enseignements que tu reçois dans les mondes spirituels. Cela signifie autoriser le changement à rentrer dans ta vie.


Plutôt que d’y voir la destruction et la mort, vois la transformation et la sublimation de ton monde. Oui des choses vont disparaître de ta vie pour faire de la place à toutes ces nouvelles choses qui vont l’embellir au-delà de ce que tu peux imaginer.


Rassure-toi, les choses qui sont essentielles et qui nous font vibrer, ne disparaîtront pas, elles vont s’épanouir encore plus car tu seras toi-même plus épanouie. »


Femme : « cela à l’air simple quand tu me le dis, mais je ne vois vraiment pas par où commencer. »


Âme : « comme toujours, par le commencement, un pas à la fois, pour s’assurer que ton système de protection ne se mette pas en alerte maximale nous empêchant de faire entrer une quelconque nouveauté ou de transformer quoique ce soit.


Et tu sais déjà par où commencer, car je t’ai soufflé l’inspiration et tu l’as entendu : le livre sur les prêtresses d’Avalon au 21e siècle que tu as trouvé dans tes recherches. »

Femme : « mais cela n’a pas d’intérêts de se plonger dans ce monde imaginaire et mythologique, en quoi cela va me servir dans ma vie ? »


Âme : « et voilà, système de protection activé ! Bon essayons de désamorcer un peu ce système.

Comme je suis toi, je sais exactement ce que tu aimes et ce qui te fais vibrer. Tu admires cet ancien culte des prêtresses d’Avalon à la Grande Déesse, la mère de toute vie. Tu as l’impression d’avoir déjà vécu là-bas à cette époque et tous ces enseignements du passé tel que le soin par les plantes, par l’énergie, le rythme des saisons avec la Roue de l’année, les secrets des lois de la Nature... tout cela te fascine et tu aimerais bien l’apprendre de nouveau. »


Femme : « de nouveau ? mais je ne connais pas tous ces savoirs »


Âme : « si tu les connais, tu les as déjà appris, dans une autre vie, et j’en sais quelque chose j’y étais ! Tu as simplement oublié comment t’en servir, mais tu peux réapprendre et réveiller toute cette sagesse et cette puissance endormie. »


Femme : « bon mettons, mais tu n’as pas répondu à ma question, à quoi cela va me servir dans mon quotidien ? »


Âme : « ahah le mental veut encore un peu de nourriture pragmatique !

En reparcourant ce chemin,


tu vas découvrir qui tu es dans ton entièreté et ces talents uniques en toi qui sommeillent au fond de toi,


tu vas te libérer des carcans et des fausses croyances qui limitent tes capacités dans ta vie,


tu vas apprendre à utiliser les anciennes sagesses pour redevenir actrice de ta santé, de ton

bien-être, de tes choix…


tu vas élucider les secrets de la Nature et ne faire plus qu’un avec elle.


Bref tu vas devenir souveraine de ta vie et partager au monde ce que tu es née pour être !


Qu’en dis-tu ? Prête pour faire le 1er pas sur ce chemin de ta souveraineté ? »

Femme : « OUIIIIIIIIIIIIIIIII !!!! »


Âme : « ouhouh, quelle vibrance, j’adore ! C’est toujours ce grand oui que je t’invite à suivre quel que soit le choix qui se présente à toi. Il est temps pour toi de suivre cette Voie de la Déesse et de renouer avec cet héritage d’Avalon. Vas-y je suis à tes côtés et je serai là dès que le doute ou la peur pointe pour t’apporter le réconfort dont tu as besoin et pour te rappeler pourquoi tu fais ce que tu fais. »


Là où elle suit la Voix/e de la Déesse


Et sans plus attendre, la jeune femme commanda cet ouvrage qui fut une puissante révélation. Elle est retournée sur l’île d’Avalon en parcourant de nouveau ce cheminement de prêtresse autant par les expériences méditatives, des apprentissages et formations, que par la visite de la ville de Glastonbury en Angleterre, lieu présumé de l’existence de cette île. Et oui c’était comme revenir chez soi, sentir une appartenance, une reconnaissance, une puissance sans égale.


Pendant de nombreuses années elle a vécu des expériences spirituelles fabuleuses qui lui ont permis de découvrir qui elle était vraiment. Elle a réappris ce qu’elle savait déjà au fond de son âme, comme la vision holistique de la santé, l’art de la guérison par l’énergie, par les plantes, les secrets du féminin, le fonctionnement de la Nature et comment travailler avec elle, l’art de communiquer avec les mondes subtils…recevant ces apprentissages inestimables pour ne faire qu’un avec la Nature et sa propre nature.


Et elle a constaté la transformation de sa vie en incluant tous ces apprentissages dans son quotidien, en les adaptant à sa vie moderne. Sa vie est devenue plus riche de sens, plus riche de tellement de choses matérielles comme immatérielles. Comme son âme lui a dit, elle a transmuté tout ce qui la limitait sans rien perdre de ce qui était essentiel à sa vibrance. Elle a découvert à quel point tous ces aspects essentiels à sa vie ont pris une nouvelle dimension qu’elle n’aurait pu prévoir. Elle continue de parcourir ce chemin car c’est celui de toute une vie : le chemin de la connaissance de soi, le chemin de l’épanouissement, le chemin de la pure joie d’être au monde et de s’émerveiller de tous ces possibles.


Bien sûr, elle a traversé des hauts et des bas, des moments de pures révélations, des expériences spirituelles d’une intensité fabuleuse mais aussi des confrontations à ses peurs les plus profondes, des doutes et remises en questions. La vie est faite ainsi, ce qui compte c’est qu’elle s’est toujours relevée, car au fond d’elle la voix de son âme vibrait en continuant de lui murmurer : « tu es sur le bon chemin, continue ».


Là où elle est


Aujourd’hui, elle est arrivée à une nouvelle étape de son chemin.


Elle est prête à lever le voile car elle a compris qu’il était temps de quitter ce sanctuaire protecteur d’Avalon et de le faire découvrir à son tour à d’autres femmes, de faire renaître la magie dans le monde.


Elle est prête à accompagner ces femmes perdues dans la brume de leur quotidien, qui entendent de temps en temps au fond d’elle cet appel de leur âme elles-aussi.


Elle est prête à leur montrer le chemin au travers de ces brumes pour retourner à Avalon, cœur de la magie du monde et sanctuaire du Féminin Sacré, afin d’acquérir tous ces compréhensions, ces enseignements et ces sagesses.


Elle est prête à se mettre au service de toutes ces femmes qui veulent elles-aussi devenir souveraine de leur vie et les guider dans ce voyage initiatique de transformation.

Tu l’auras sans doute compris, l’histoire de cette femme c’est la mienne.


Je suis celle qui entend les murmures de ton âme.

Je suis celle qui soigne tes maux grâce aux alliés et énergies de la Nature.

Je suis celle qui t’apprends comment utiliser les anciennes sagesses.

Je suis celle qui te guide et te soutien à chaque pas sur ton cheminement.

Je suis celle qui te fait entendre la Voix de la Déesse.


Je suis une prêtresse d’Avalon.


Et si c’était à ton tour maintenant de cheminer sur TA voie de la Déesse ?


-----


Texte écrit par : Alexandra Gallo


Tu veux en savoir plus ?

Découvre mon accompagnement "Libère la Déesse en toi" en cliquant ici : https://www.alexandragallo.com/libere-la-deesse-en-toi


Profite de l'appel découverte gratuit pour faire un point sur ta situation et voir si cet accompagnement serait pour toi.


Réserve un créneau à ta convenance ici : https://calendly.com/contact-alexandragallo/30min











82 vues0 commentaire
bottom of page